Le charbonnage a été relancé sur le site Pécs-Vasas

Le charbonnage a été relancé sur le site de mine de charbon à Vasas, situé…

/ Filiales / Actualités

Actualités

Retour vers les actualités

Le charbonnage a été relancé sur le site Pécs-Vasas

2014.12.04

Le charbonnage a été relancé sur le site de mine de charbon à Vasas, situé au nord par rapport à la ville de Pécs car l’exploitant minier, la société Pannon Hőerőmű Zrt a obtenu toute autorisation administrative requise au redémarrage de la production. Par la technologie de l’extraction à ciel ouvert, 15 mille tonnes de charbon seront extraites chaque année sur ce site minier renfermant quelque 3 millions de tonnes de charbon. La réouverture de la mine créera des emplois dans les environs et fournira du combustible bon marché pour la population locale.

L’autorisation de la remise en exploitation de la mine à ciel ouvert, désaffectée il y a dix ans sur le site de Pécs-Vasas, émanant du service de Pécs de l’autorité d’extraction minière, a pris effet exécutoire à la mi novembre de l’année dernière. Par cet acte, le processus d’autorisation durant trois années s’est achevé et la société Pannon Hőerőmű Zrt appartenant au groupe Veolia a obtenu tout accord administratif requis éliminant ainsi les obstacles juridiques à surmonter afin de pour pouvoir commencer le travail. Entre temps, la procédure d’appel d’offres visant à sélectionner l’exploitant minier s’est aussi terminée. La société locale, retenue comme adjudicataire pourra commencer la production en s’appuyant sur la main-d’œuvre locale avant la fin de l’année.
 
Conformément aux termes de l’accord stratégique conclu entre  notre société mère et le gouvernement hongrois, par le biais de l’extraction du charbon local, nous contribuerons à la réduction de la dépendance énergétique de notre pays et à l’extraction du patrimoine minéral hongrois tout en créant des emplois localement.” – a indiqué Péterffy Attila, président-directeur général de la société Pannon Hőerőmű Zrt.
 
La décision délivrée par l’autorité de la protection de l’environnement et ayant pris effet exécutoire, déjà en octobre dernier, confirme que la réouverture de la mine de charbon à Vasas ne représente pas de danger sur l’environnement ni sur la santé des riverains. Le volume de production de charbon prévu, sur la base des autorisations, est pour l’instant inférieur au dixième du volume antérieur. L’extraction s’effectuera dans une mine à ciel ouvert existante qui se situe loin des zones d’habitation. De ce fait, la pollution générale de l’environnement et la charge en poussière et en bruit liés à l’activité d’extraction seront bien inférieurs aux valeurs limites autorisées. La mine de Vasas, plutôt que de satisfaire les besoins en combustible de la centrale de Pécs, assurera essentiellement la demande de la population de proximité en matière de combustible bon marché car la centrale chargée d’alimenter le réseau de chaleur desservant 31 mille logements à Pécs est déjà passée à 100 pourcent à la combustion de la biomasse.
 
Dans le contexte du redémarrage de l’exploitation de la mine, Péterffy Attila a mis en avant ce qui suit: le prix prévisible du charbon de Vasas serait probablement compétitif par rapport aux autres caloriporteurs, commercialisés sur le marché domestique, destinés à l’utilisation par des particuliers, notamment par rapport au prix du charbon importé. „Ces prédispositions, tout comme l’incertitude de la disponibilité future des caloriporteurs en provenance de source extérieure (par exemple le gaz russe importé) rendent conjointement possible et même justifiée l’extraction par la technologie à ciel ouvert des réserves de charbon déjà identifiées dans la zone de Mecsek. Cette démarche est par ailleurs cohérente avec les objectifs stratégiques du gouvernement qui visent à soutenir l’extraction des réserves minérales du sous sol hongrois." – a-t-il souligné.
 
L’activité minière va redémarrer sur le site à ciel ouvert éloigné des zones d’habitation de Pécs-Vasas et préalablement exploité mais actuellement désaffecté. De ce fait, la mise en exploitation des espaces verts ou l’extension de la mine ne seront pas nécessaires. Le site minier, selon les estimations, abrite quelque 3 millions de tonnes charbon exploré et extractible dont un volume supérieur à 100 mille tonnes serait accessible à partir du site existant et ce, sans intervention significative sur l’environnement. Le volume prévisible d’extraction (15 mille tonnes par an) ne représente qu’un fragment de la performance d’exploitation antérieure de la mine à ciel ouvert de Vasas. Toutefois, sous réserve des feed-back favorables en termes de marché et de l’environnement et dans l’hypothèse du soutien de la population quant à l’extension du charbonnage, ce volume de production pourrait être multiplié en quelques années.